Faune et flore

Les altitudes de Bessans – de 1750 m (village) à 3752m (Pointe du Charbonnel) – permettent à une faune et à une flore très variée de s’épanouir dans différents terrains.
La forêt de mélèzes qui remonte même dans les vallées d’Avérole et du Ribon, puis viennent les prairies d’alpages jusqu’aux glaciers où sifflent en nombre les marmottes.
Richesse et diversité de la faune
La richesse de la faune du Parc national de la Vanoise est incontestable. Des grands ongulés aux oiseaux, des insectes aux amphibiens.

Une diversité exceptionnelle

Des herbivores (cerf, chevreuil, chamois et bouquetin…ils sont tous bien présents en Vanoise), des rongeurs (le lièvre variable qui change de livrée au cours des saisons, la marmotte établie en majorité dans les vastes pelouses alpines, différents campagnols dont le campagnol des neiges, le mulot à collier), des carnivores (le renard, le blaireau, la martre, la fouine, l’hermine), des chauves-souris (la pipistrelle commune, l’oreillard septentrional) et des insectivores comme la musaraigne aquatique.

Parmi les 125 espèces d’oiseaux nichant en Vanoise, on rencontre : l’aigle royal, le bec croisé, le cassenoix, la chouette de Tengmalm, le gobemouche noir, le hibou grand duc, le merle de roche, le moineau soulcie, le tétras-lyre, la perdrix bartavelle, le lagopède alpin, le pic noir, le pic tridactyle (observé en France seulement en Savoie et en Haute Savoie) et le tichodrome.

Un diversité
La dernière synthèse sur la flore de France « Flora Gallica », parue en 2014, recense environ 5000 espèces de plantes vasculaires (fougères et plantes alliées, conifères et plantes à fleurs) en France métropolitaine. Le massif de la Vanoise rassemble à lui seul 1700 espèces soit un tiers de la flore de France sur moins de 0,5 % du territoire national !

Cette diversité exceptionnelle s’explique par la variété des milieux présents à relier à l’important gradiant altitudinal, au panel des expositions, aux fortes différences dans les compostions chimiques des roches et des sols.

BE_decouvrir-environnement-faune-flore
Adoptez la « Parc attitude »

indispensable à la protection d’un environnement naturel exceptionnel et fragile ! Marcher, courir, photographier, sentir, écouter, respirer, contempler, observer, apprendre, transmettre, respecter…

Venez à pied, sans votre chien (même en laisse), laissez votre VTT et parapente à la maison
Admirez la beauté des fleurs sans les cueillir, elles ne repousseront pas chez vous
Nourrissez-vous des savoureux produits locaux mais ne nourrissez pas les marmottes
Optimisez vos consommations d’eau et d’électricité dans les refuges
Initiez-vous au calme de la montagne, à la tranquillité… déconnectez
Suivez les sentiers et ne coupez pas les lacets à la descente
Empruntez les navettes plutôt que votre voiture
Ouvrez avec vos enfants cet extraordinaire livre d’images, éveillez leur curiosité, sensibilisez-les à l’environnement, au respect… C’est cela aussi les vraies vacances à la montagne !

Un rendez-vous privilégié avec la nature…
Les gardes moniteurs, dont les missions au sein des Parc nationaux sont très variées, vous proposent tout l’été des rencontres pour vous présenter leur métier et vous aider à percer les secrets de cet environnement qui nous entoure.

N’hésitez pas aussi à vous rapprocher des accompagnateurs en montagne labellisés « Esprit Parc ». Tout en vous faisant évoluer en sécurité sur les itinéraires enneigés, ils sauront attirer votre attention, attiser votre curiosité et vous donner envie d’en savoir plus sur le milieu montagnard.

Cette période est propice, par exemple, à l’observation des marmottes sortie de leur hibernation pour profiter de la chaleur du soleil.